Lattitudes singulières

C’est à travers des médiums et des pratiques différentes que nous avons choisi avec Sandrine Bringard, Jean-Baptiste Defrance, et Elisa Martin d’offrir une lecture particulière du paysage.

Sauvage, menaçant et chargé d’eau,
Mouvant, en élévation, souple et aérien,
Terrestre, froissé, vertical et déstabilisant,
Brumeux, perpétuel et empli d’affects.
De ces fragments de paysages émerge un horizon commun…

Voile d’hivernage, bois, projecteurs, dimensions variables

Masses sombres et volumineuses découpant l’horizon, les montagnes sont en apparence immobiles. Leur aspect est changeant n’offrant jamais la même image. Chercher alors par l’installation éphémère à atteindre ce spectacle inégalé.

Organza, ventilateurs 260 x 18 x 180 cm

Ligne en suspend. Forme éphémère. Image illusoire.
Traversant l’espace, cette installation déjoue les lois de la gravité le temps de l’exposition pour nous offrir un nouvel horizon possible.